ABC du solaire
- 2401 aff. -

La lune pourrait devenir un panneau solaire géant

Le Japon est décidément tourné totalement vers l’énergie solaire, le pays du soleil levant n’a plus le choix depuis la terrible catastrophe de Fukushima. Du coup les projets liés à l’énergie solaire les plus fous fleurissent.

L’entreprise Shimizu, un géant de l’architecture et de l’ingénierie, présente un programme colossal : l’installation d’une bande de plus de 400 kilomètres de large composée de panneaux solaires, le long de l’équateur lunaire.

L’énergie, captée et emmagasinée, serait ensuite dirigée vers la terre via une technologie « micro-ondes » et transformée en électricité sur des sites terrestres.

L’aventure, mieux connue sous le nom « Luna Ring », va nécessiter d’aller piocher des matériaux de construction sur la lune pour y bâtir des usines qui pourront manufacturer les panneaux solaires.

L’entreprise compte, dès 2035, envoyer des robots sur la lune pour tous les travaux de terrassement et d’excavation.
Du matériel venant de la terre sera assemblé dans l’espace puis alunira pour y être fixé.

Ce projet digne des meilleurs films de science-fiction et qui devrait coûter une véritable fortune, est cependant un projet très sérieux.

D’autres états se penchent sur une solution du même type et en l’occurrence les stations solaires placées en orbite.

Le projet pointe le souci des panneaux solaires installés sur la terre, en effet, impossibles pour eux de produire pendant 24 heures. Encore un véritable problème qui entrave l’envol de la technologie et qui ne peut pas, pour l’instant, assumer l’énorme demande énergétique.

Nous sommes en droit également de nous demander si le projet « Luna Ring » pourra produire assez d’énergie pour amortir des investissements énormes et surtout les quantités démentes de carburant nécessaire pour ces panneau photovoltaique.

Un autre problème semblerait surgir, les droits fonciers lunaires, le droit s’appliquant à 400 000 kilomètre reste encore très flou.